En France, on compte plus de 600 000 distributeurs automatiques, selon Realease Capital. Nous sommes tous habitués à côtoyer ces machines au quotidien, mais comment fonctionnent-t-elles ? Sont-elles réfrigérées, ou les ingrédients ne sont-ils que stockés ? Comment une machine à café automatique fabrique-t-elle le café qui vous est servi ? Petit topo sur le fonctionnement des distributeurs automatiques.

Comment marche un distributeur automatique de boissons chaudes ?

Le fonctionnement d’un distributeur automatique varie selon que l’appareil propose des boissons chaudes, fraîches ou des produits prêts à l’emploi, comme les confiseries. Ce fonctionnement diffère aussi selon le mode de paiement choisi : pièces, jetons, carte bancaire ou badge.

Quel fonctionnement pour l'utilisateur ?

Du point de vue du consommateur, le fonctionnement des distributeurs de boissons est assez constant :

      • l’utilisateur paie / entre un jeton / scanne son badge ;
      • elle ou il sélectionne la boisson ou le snack de son choix en appuyant sur une touche ou sur un écran tactile ;
      • soit la boisson / le snack roule jusque dans la zone de récupération, soit la boisson est préparée en direct par la machine, et servie dans un gobelet ;
      • parfois, c’est la pression du consommateur sur un bouton qui permet de limiter la quantité qu’il souhaite dans son verre.

Le fonctionnement des distributeurs de boissons chaudes en détail

Les distributeurs de boissons chaudes ont tous certains éléments en commun :

      • bacs de stockage pour les ingrédients, qu’il s’agisse de cafés en grains, de cafés lyophilisés, de lait en poudre, voire même de soupes. Ces bacs doivent offrir des garanties de conservation ;
      • récipients mélangeurs (sauf pour la machine Klix, les ingrédients étant déjà présent dans le gobelet pré-dosé) ;
      • espace de stockage pour les gobelets ;
      • système de raccordement à eau doublé de filtres de purification. Chez Lavazza Professional, nous utilisons par exemple les filtres Brita ;
      • système de paiement ;
      • bac de récupération des éventuels débordements, et un bac similaire pour le marc de café ;
      • interface informatique comprenant des touches ou un écran tactile de sélection ;
      • selon l’offre : un système de détecteur de tailles de gobelets ou de tasses. Dans les machines KLIX, l’organisation intérieure du distributeur est simplifiée : un carrousel accueille les gobelets avec les recettes pré-dosées. Lorsque l’utilisateur fait son choix, le carrousel positionne le gobelet pour le remplir de la juste quantité d’eau et de pression pour mélanger la boisson. Dans une KLIX, on retrouve les gobelets pré-dosés, le circuit d’eau et le bac de récupération d’eau. C’est tout ! »

Distinction entre distributeur automatique et semi-automatique

Dans le cas des distributeurs de boissons chaudes, on parle d’un fonctionnement automatique quand la machine fournit elle-même la boisson et le gobelet. Un distributeur semi-automatique nécessite de mettre un gobelet ou un mug pour récupérer sa boisson.

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez toutes les  machines à café et les distributeurs de boissons chaudes Lavazza Professionnal automatiques et les machines KREA semi-automatiques (il faut placer son mug ou gobelet).

Et pour les distributeurs de boissons fraîches et de snacks ?

Les distributeurs de boissons réfrigérées et de confiseries s’appellent des distributeurs mixtes ou “combinés”. Ceux-ci s’organisent autour de compartiments de rangement. Il s’agit d’appareils réfrigérés, dont les étages horizontaux maintiennent les denrées grâce à des spirales. Si une commande est formulée, la spirale tourne pour laisser s’échapper le produit.

En termes de boissons, ces distributeurs automatiques privilégient les canettes. L’offre de cannettes s’avère effectivement plus diversifiée et plus solide que l’offre en bouteilles. Dans tous les cas, ces canettes sont rangées en bas de l’appareil pour éviter que la chute dans le compartiment de récupération ne les détériore.